La démarche en détail

1/ OBJET DU PROJET ET ENJEUX

Le centre-ville d’Erstein n’a pas échappé au cours de son histoire à la banalisation et l’érosion progressive de ses espaces publics. Le temps du renouveau est venu. Il impose une réflexion et non simplement un dessin, et repose sur une démarche comprise et partagée.

Ré-enchanter le centre-ville suppose de réfléchir son cadre structurel, son cadre fonctionnel et sa texture, la matière de la ville. Revoir les sens de circulation du centre-ville d’Erstein pour apaiser le réseau viaire et renforcer la possibilité pour le piéton d’arpenter la ville de façon sereine.

Enfin, la texture des sols nécessite une nouvelle définition qui est en partie l’objet de ce projet.

Les enjeux de rénovation du centre-ville sont donc multiples.

  • Offrir des espaces publics agréables, conviviaux et faciles d’accès.
  • Faire du patrimoine d’Erstein un outil vernaculaire et très identitaire via l’usage de matériaux spécifiques comme les galets du Rhin par exemple, tout en recyclant au maximum les pierres existantes.
  • Favoriser l’intermodalité, les multi-modalités : des espaces vivants aux usages riches ; la ville redevient un espace de vie plurielle.

L’objectif premier est de valoriser les espaces publics du centre-ville en offrant une nouvelle organisation des espaces pour faciliter les déplacements et la vie sociale qui s’y développera. Cette rénovation permettra d’encourager les modes doux notamment via le contre-sens cyclable que ce projet initie. Faciliter l’accès aux services tout  en offrant aux usagers des espaces de qualité (matériaux, textures). Une hiérarchisation du réseau viaire, un dessin de rues proportionnées, un travail de signalétique, la valorisation des espaces, des rues jardinées, permettront d’encourager une multiplicité de pratiques et d’en faciliter les usages.

Le second objectif consiste à mettre l’accent sur la possibilité de prendre le temps de s’asseoir au centre-ville. En effet, il s’agit là d’un enjeu important pour une ville car cela permet d’apporter un confort d’usage pour tous. Les temps de repos, les temps de restauration, les temps d’attente, les temps de contemplation, les temps de travail nécessitent des lieux pour s’asseoir. L’espace public ne doit pas être réfléchi uniquement comme un lieu de transit car c’est aussi, et avant tout, un lieu de vie, de rencontres, comme les « bancs publics » de Brassens. Ces différents lieux permettent de fabriquer des souvenirs à chacun. S’asseoir seul ou en groupe, il faut réfléchir aux lieux et à la diversité des situations.

L’assise peut s’inscrire dans une stratégie de révélation des lieux dans la ville.

L’ensemble des espaces du cœur de ville est pensé comme support du quotidien jusqu’à l’exceptionnel.

2/ ÉTAT INITIAL – ÉTAT EXISTANT DU CENTRE-VILLE D’ERSTEIN

La ville d’Erstein bénéficie d’un cœur de ville très minéral digne des centres médiévaux, un tissu bâti intéressant avec de beaux éléments diffus, notamment les pignons des maisons à colombage qui se répandent de loin en loin et fabriquent des événements dans le centre-ville, on note aussi des corps de bâti agricoles et des cours de fermes qui renforcent le sentiment de ville-campagne.

Les espaces publics concernés par ce projet de ré-aménagement sont évalués environ à 23 000 m2 en tranche ferme.

La re-qualification des espaces publics a été identifiée comme un des leviers de cette re-dynamisation indispensable du centre-ville, cœur commerçant de la ville. Plus que l’idée d’un projet « porteur d’une nouvelle identité » nous considérons que le projet des espaces du centre-ville d’Erstein sera l’émergence en filigrane d’un esprit, d’un caractère et de spécificités Ersteinoises, révélateur d’une identité sous-jacente.

Les enjeux de la qualification de l’espace public sont :

  • Hiérarchiser la circulation automobile qui mène et sort du cœur de ville. 
  • Erstein est une ville à forte pression automobile avec des espaces publics peu lisibles en raison d’une surenchère de mobilier urbain et d’espaces publics peu qualitatifs. 
  • Offrir au centre des modes de déplacement doux et apaisés, permettre aux usagers de s’orienter facilement
    dans la ville.
  • Des commerces accessibles : faciliter l’accès aux locaux, une voirie à niveau.
  • Proposer un nouveau système de signalétique, clair, lisible et vecteur d’une identité pour Erstein 
  • Profiter des ressources de pierres disponibles et les intégrer dans le nouveau dessin du centre-ville sous différentes déclinaisons : le granite issu des chaussées en arceaux, les palets du Rhin, le grès des Vosges. L’objectif est de réutiliser au maximum les pierres en place avec une dépose soignée, un tri et un stockage à Erstein pour réutilisation dans le projet : le granite pour les chaussées du centre-ville et les caniveaux, les galets (très faibles quantités) pour compléter les pieds de façades ou la rue des dentelles lors des travaux à proximité, et le grès des Vosges pour une réutilisation dans les allées du jardin de la mairie par exemple. 
  • Marier de nouveaux matériaux avec des teintes chaudes : le Granite d’Ambiaud pour la place de la mairie (Dordogne), le Porphyre (Italie) sous forme de dalles pour les trottoirs et le pourtour de la place de la mairie, et du granite feuille morte de Senones (local, des Vosges) pour toutes les bordures en granite du projet.

3/ DESCRIPTION DU PROJET – UN CENTRE-VILLE ATTRACTIF

De l’ère de la voiture individualiste à l’ère du vivre ensemble
L’objectif est de valoriser l’inter-modalité, créer des espaces vivants aux usages riches afin que la ville redevienne un espace de vie plurielle. L’attention est portée sur l’animation des rez-de-chaussée et la fixation des fonctions qui favorisent la vie en ville : commerces, artisans, services, santé… Créer un cadre attractif pour l’économie et maintenir l’habitat ou le densifier, comptent parmi les enjeux les plus importants. L’animation de la vie en ville en dépend tout comme l’ensemble des services et des fonctions essentielles : maintenir les effectifs des écoles, faire vivre les équipements sportifs ou culturels … Tout cela en créant des espaces agréables, faciles d’accès , offrant des promenades, des terrasses.

Hiérarchiser la circulation automobile
L’un des enjeux du projet de restructuration du centre-ville d’Erstein est la place de la voiture et l’équilibre fragile entre les futurs sens de circulation, les mobilités et les habitudes des Ersteinois. L’ensemble du centre-ville, en zone 30, proposera le contre-sens cyclable et de nouveaux sens de circulation selon la stratégie suivante : améliorer l’accessibilité, rendre leur rôle structurant aux grandes rues et donner un rôle de desserte aux rues du centre-ville. La réflexion a été menée parallèlement avec le stationnement pour permettre aux habitants et aux usagers de trouver facilement un stationnement tout en desservant et améliorant l’accessibilité à tous les secteurs habités de la ville. L’accès est facilité avec peu de changements.

Espaces piétons
Le projet prévoit de rendre la place au piéton. Les trottoirs, sauf rares exceptions, sont élargis à 1 ,40m minimum, la place de la voiture est amenuisée et le nombre de stationnements maintenus. La place de l’Hôtel de Ville deviendra une place citoyenne où l’on s’arrête, que l’on traverse, où l’on s’attarde. La rue Mercière deviendra un lieu convivial où l’on se retrouve pour faire des courses et flirter tout en découvrant les commerces Ersteinois. Faire du centre d’Erstein un grand parcours permet de mettre en valeur les bâtiments remarquables, les éléments du patrimoine et de donner l’occasion aux habitants d’avoir un regard nouveau sur leur ville et de l’arpenter sereinement.